L'Entrepreneuriat féminin et HDSI : le bon accord

L’entrepreneuriat féminin est un thème récurrent dans nombre d’ouvrages socio-économiques car son importance est encore trop faible dans les économies dites développées.


Entreprenariat feminin, levier de création d’emploisIl n’est donc pas surprenant que nombre de gouvernements aient mis ce thème à l’ordre du jour et qu’il apparaisse en bonne place dans des programmes politiques que ce soit de gauche ou de droite. De solides raisons militent, en effet, en faveur de l’entrepreneuriat féminin. D’abord une exigence démocratique et sociale d’égalité hommes-femmes dans l’accès à la création ou la reprise d’entreprises. Mais aussi un pragmatisme économique qui voit dans l’accroissement de l’entrepreneuriat féminin un levier de création d’emplois (masculins et féminins) pouvant contribuer à la résorption du chômage. Enfin une troisième raison est en train d’émerger mais qui reste encore à documenter: celle d’une plus grande efficacité des entreprises crées par les femmes qui se révèleraient plus performantes et plus résilientes que celles dirigées par les hommes.

Entreprenariat feminin, efficacité et performance
À partir de cette analyse et au-delà de l’étude de facteurs objectifs sociodémographiques (âge, statut en emploi, situation familiale, revenus, diplômes, etc…) affectant l’entrepreneuriat féminin, des travaux ont cherché à déterminer les éléments  subjectifs pouvant influencer négativement chez les femmes l’envie de se lancer dans l’entrepreneuriat  afin de les corriger. Puis une deuxième démarche a identifié les éléments objectifs les plus propices à la réussite des entrepreneuses pour pouvoir favoriser ensuite ces derniers.

Au nombre des éléments subjectifs pouvant constituer un frein à "l’envie de se lancer" se trouvent la peur de l’échec, la sensation d’être incapable d’entreprendre et l’aversion au risque. Souvent, celles-ci pèsent négativement dans la décision de créer une entreprise. Sur un plan objectif, deux éléments semblent représenter un frein particulièrement important : l’accès au financement et l’accès à un réseau.

À l’aune de ces constats, HDSI se trouve idéalement positionnée pour participer activement au plan pour l’entrepreneuriat féminin lancé en Aout 2013 par un groupe de quatre Ministères dont le Ministère en charge du Droit des Femmes. Entreprenariat feminin, efficacité et performance Forte d’une expérience de plus d’une décennie dans le mentoring d’entrepreneurs ainsi que d’une expertise reconnue dans le montage de financements de projets d’entreprise, HDSI offre une crédibilité particulière pour contribuer à ce plan.

Ainsi au tout début de 2017, l’Association décide de lancer un programme expérimental d’accompagnement renforcé des femmes créatrices d’entreprises nommé BOOST’HER, en collaboration avec l’association IMC. HDSI et l’association IMC (www.im-center.com) sont des partenaires historiques et ont co-créé quelques années plus tôt un programme de cross-mentoring collectif destiné à accompagner  les femmes cadres et cheffes d’entreprise, dans le cadre des problématiques liées à l’égalité professionnelle sur le territoire des Hauts-de-Seine.

Basé sur la méthode du coaching collectif par groupes de 10 femmes, BOOST’HER a pour objectif de travailler sur la posture et le leadership des jeunes cheffes d’entreprise  répondant ainsi au besoin de corriger les freins subjectifs mentionnées auparavant.


Quatre thèmes d’ateliers sont sélectionnés :

Entreprenariat feminin, BOOST’HER


→  Travailler sa légitimité de cheffe d’entreprise

→  Optimiser son organisation professionnelle et personnelle
→  Créer, développer et animer ses réseaux professionnels
→  Maitriser l’art de la communication.




Chaque atelier, animé par G. Szczyglak de l’Association IMC, fait l’objet d’intenses discussions et d’échanges entre participantes qui viennent d’horizons différents mais qui partagent le même objectif de réussite et d’affirmation de leur personnalité dans l’exercice de leur activité professionnelle. Ces travaux sont importants pour que chacune identifie ses points forts mais aussi les points faibles et prenne conscience de ce qu’il faut faire pour les affirmer ou bien les corriger.


Lauriane Wach, responsable du programme BOOST’HER au sein d’HDSIMais ceci n’est qu’une étape dans le long processus de travail sur soi nécessaire pour obtenir des résultats. Un suivi est indispensable pour pérenniser l’effet d’introspection déclenché pendant les réunions. C’est ce qu’a très bien compris Lauriane Wach, responsable du programme BOOST’HER au sein d’HDSI. Au travers de conseils personnalisés, de la stimulation du networking entre participantes (un groupe Facebook dédié existe) et de la tenue de réunions périodiques (petit-déjeuner à thème, ateliers pratiques), elle maintient une continuité  dans la poursuite de la dynamique de travail sur soi. Les ateliers pratiques portent sur des sujets variés (quelle doit être ma stratégie de marque ? comment augmenter ma visibilité sur le Net ? par ex.). Ils sont couplés avec la tenue de petits déjeuners à thèmes spécifiques (juridiques ou financiers) et maintiennent un lien pédagogique, professionnel et amical entre participantes.

Par ailleurs, au cours de ces réunions les possibilités de financement de projets par HDSI sont présentées et expliquées à celles qui peuvent devenir des entrepreneuses potentielles.


Après pratiquement un an d’existence, quel bilan peut-on faire de ce programme expérimental ? Les résultats sont très satisfaisants : trois promotions ont été lancées regroupant 33 femmes et une quatrième promotion est en cours de lancement. Dans une enquête réalisée sur les deux premières promotions 82% des femmes s’estiment satisfaites du dispositif et pratiquement deux tiers estiment qu’il les a aidé à gagner en légitimité et en confiance. Mais surtout, grâce à BOOST’HER et aux actions de promotion de l’entrepreneuriat féminin, le portefeuille des porteurs de projet d’HDSI a évolué en passant de 36% de femmes accompagnées en 2016 à 45% au 31/12/2017 !


Fort de ces résultats, la poursuite du programme BOOST’HER est prévue pour 2018 et des fonds sont en train d’être récoltés pour ce faire. Si cette deuxième édition est confirmée, elle sera le symbole de l’engagement continu d’HDSI et de ses dirigeantes pour le développement de l’entrepreneuriat féminin, considéré comme un puissant vecteur de développement économique et de progrès social.

Partenaires

FSE_50x123.gifaccompagnateurNacre.pngasnieresurseine.gifavise.jpgbnpparibas.jpgbprp.jpgcadif.jpgcaf92_50pixels.jpgcaissedepot.gifcci.jpgcea.pngcg92.JPGcgpme92.gifchekdejeuner.gifclichy.gifcma.gifcolombes.gifcredit-du-nord-logo_73x50.jpgemployeurssolidaires.gifgpso.gifhautdebievre.gifidf-active.gifidfa.gifiledefrance.gifinit_france_signat_50x133.gifinit_ile_de_france_signat_50x133.giflatelier.giflevallois_logo_41x50.jpglogo-mont-valerien_140x50.jpglogo_caisse-d-epargne-idf_50x209.gifmacif.gifmeeso.gifneuilly.gifprefectureidf_39x50.gifrepublique_francaise.gifrueil.gifsfr.jpgsiagi.gifsocietegenerale.jpgsuddeseine.gifvilleneuvelagarenne.gif
FacebookTwitterYoutubeFlux RSS


Copyright © 2018 Hauts-de-Seine Initiative
Tous droits réservés. - Powered, designed by AllFizz

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Vous pouvez accepter ou changer les paramètres de votre navigateur. En savoir plus

J'accepte

search