Pôle ESS et parrainage bénévole : les nouveaux besoins

L’Économie Sociale et Solidaire est aujourd’hui un poids lourd de notre système économique dont beaucoup ne soupçonnent pas l’importance.

En France, l’ESS représentait en 2016, deux millions et demi de salariés, soit 12,8% de l’emploi privé, majoritairement dans des associations (77%). Mais, au-delà de cette croissance, se profile une évolution dans le mode opérationnel des acteurs de l’ESS, et par voie de conséquence dans celui de l’équipe du Pôle ESS d’HDSI.

Historiquement, l’activité du Pôle tourne autour du Dispositif Local d’Accompagnement (DLA). Ce dispositif public crée en 2002, permet aux associations employeuses de bénéficier d’accompagnement sur mesure pour développer leur activité et pérenniser des emplois. La caractéristique de ce dispositif est l’utilisation de missions de conseil réalisées par des prestataires rémunérés sur des fonds publics, notamment la Caisse des Dépôts ou le Fonds Social Européen.

Dans ce cadre, le rôle du Pôle ESS est d’offrir appui technique et financement (prêt et garanties sur emprunt bancaire) aux Associations Sociales et Solidaires ainsi que la mise sur pied et la coordination d’aides professionnelles spécifiques dont ces dernières ont besoin.

Le Pôle ESS et les BénévolesMais le monde change, l’environnement économique évolue et les structures ESS doivent s’adapter à de nouvelles contraintes. Les fonds publics se font plus rares, plus difficiles à obtenir, l’efficacité est de plus en plus nécessaire pour contenir les coûts de fonctionnement et, dans bien des cas, l’association doit développer elle-même une activité marchande pour assurer son existence ou sa croissance. De ce fait, des notions de rentabilité colorent de plus en plus des activités qui restent néanmoins fondamentalement sociales et solidaires.

Le Pôle ESS et son Savoir FaireUn exemple illustre bien cet état de fait. Une épicerie solidaire existe à Antony ou les clients paient un pourcentage du prix du produit acheté (30, 40 ou 50%) en fonction du niveau de leurs revenus. Sympathique point de départ pour une activité sociale mais qui ne peut déboucher sur un commerce pérenne que si, entre autres, on vérifie régulièrement que les clients "méritent" bien leur niveau de paiement privilégié ; d’où la nécessité d’utiliser des outils de contrôle et de pilotage marketing utilisée communément dans la distribution classique.

Le Pôle ESS et le BusinessL’activité du Pôle ESS fait donc face à une demande croissante des associations pour un suivi de projets plus orienté vers des disciplines industrielles, commerciales ou de communication selon les cas. En d’autres termes, il y a un besoin d’un "savoir-faire business" et de talents similaires à ceux déployés au sein du Pôle TPE par les parrains bénévoles. Certes, depuis plus d’un an, le Pôle ESS a recruté des parrains en interne et d’autres ont rejoint cette activité par le biais du mécénat de compétences. Une dizaine d’entre eux apportent à l’heure actuelle leur contribution. Mais les besoins sont loin d’être satisfaits ; aussi l’équipe ESS a récemment organisé un petit-déjeuner avec des parrains déjà impliqués pour écouter leurs suggestions dans le double but d’améliorer leur productivité et d’attirer de nouveaux candidats du groupe Parrainage-HDSI, fort aujourd’hui d’une cinquantaine de membres.

Nombre d’idées intéressantes ont surgi au cours de cette réunion comme par exemple une plus large diffusion des demandes de mission et de leurs spécificités, une meilleure communication entre bénévoles et responsables du Pôle via des points d’étapes trimestriels, une communication plus intense entre parrains actifs sur leurs projets respectifs via l’onglet dédié "Parrain" sur le site. Une suggestion paraît également pleine de promesses pour le Pôle ESS comme pour le Pôle TPE : pour éviter une perte entre les conseils fournis pendant les ateliers collectifs et leur application pratique sur le terrain, organiser un suivi personnalisé permettant au bénéficiaire de résoudre les problématiques qui l’ont amené à assister précisément à cet atelier.

Toute l’équipe va se mobiliser en 2019 pour mettre en œuvre ces propositions. Elles doivent permettre au Pôle de mieux adapter son offre aux besoins de l’ESS, de mieux la faire connaître non seulement aux Associations mais également en interne aux parrains d’HDSI et, ce faisant, d’attirer plus de bénévoles vers cette activité qualifiée joliment par l’une des membres de l’équipe de "business avec un supplément d’âme".

Partenaires

FSE_50x123.gifasnieresurseine.gifavise.jpgbnpparibas.jpgbprp.jpgcadif.jpgcaf92_50pixels.jpgcaissedepot.gifcci.jpgcea.pngcg92.JPGcgpme92.gifchekdejeuner.gifclichy.gifcma.gifcolombes.gifemployeurssolidaires.gifgpso.gifhautdebievre.gifidf-active.gifidfa.gifiledefrance.gifinit_france_signat_50x133.gifinit_ile_de_france_signat_50x133.giflatelier.giflevallois_logo_41x50.jpglogo-mont-valerien_140x50.jpglogo_caisse-d-epargne-idf_50x209.gifmacif.gifmeeso.gifneuilly.gifprefectureidf_39x50.gifrepublique_francaise.gifrueil.gifsfr.jpgsiagi.gifsocietegenerale.jpgsuddeseine.gifvilleneuvelagarenne.gif