• Accueil

BabyPop

Quand Entrepreneuriat Féminin et Besoin Social font bon ménage


On dirait une vraie comptine : 1,2,3, ses propres enfants … 4 intervenantes de crèche … 6, 7, 8, 9, 10 bébés gardés et Baby Pop, un nom qui pétille !


BabyPop micro-crècheAinsi peut-on, non pas jouer à 1,2,3, soleil !! mais présenter Laura Teper et sa micro-crèche BabyPop située à Colombes. Une jeune femme qui a bâti son projet de création avec rigueur tant dans l’aspect commercial que financier. Et qui réussit puisqu’après avoir lancé deux micro-crèches (l’une à Bois-Colombes, l’autre à Colombes) elle étudie l’ouverture prochaine d’une troisième unité.

Pourtant rien dans son parcours personnel ou professionnel ne la conduisait vers cette orientation. Elle travaillait dans le secteur de la publicité en tant que Directrice Commerciale. Son métier lui plaisait mais au bout de 20 ans dans ce milieu, elle se demande quel est le sens de sa vie : des horaires dans lesquels la vie de famille n’a pas sa place, sans parler du stress constant d’objectifs à atteindre. Lors de son congé de maternité pour son troisième enfant, elle réalise qu’elle ne peut continuer ainsi. Mais le bond dans l’entrepreneuriat n’est pas facile. Cependant, avec l’appui moral de son mari, elle décide de le faire.


Aujourd’hui elle est épanouie et ne regrette rien sauf... de ne pas avoir franchi le pas plus tôt.
BabyPop micro-crèche

Son projet a été préparé avec méthodologie ; tout d’abord, Laura étudie le contexte et passe le CAP de la petite enfance pour mieux connaître les exigences de ce secteur . Puis elle étudie dans le détail un marché qu’elle décrit comme "un marché  ou la demande excède l’offre, la concurrence de prix n’existe pas, ou la notoriété se construit par le bouche-à-oreilles et ou une règlementation très stricte doit être respectée. Ajoutez à cela la lenteur des négociations avec les banques, l’établissement de liens avec La Caisse d’allocations familiales et la Mairie et vous avez un véritable parcours du combattant" Au passage , Laura salue l’aide  apportée par HDSI et Antoine Autheman dans la mise sur pied du financement. Mais, avec un petit soupir, elle relève qu’il lui a fallu deux ans de travail pour clôturer le dossier de la première crèche dont un pour bien en comprendre toutes les étapes et les enjeux.


Se différencier de la concurrence est le souci premier de tout dirigeant d’entreprise et Laura ne fait pas exception. Alors comment fait-on lorsque la qualité de l’offre (soins, hygiène et sécurité apportés aux enfants) est homogène parmi les concurrents et que tout le monde est aligné sur la même grille tarifaire ?
BabyPop micro-crèche

Sa réponse tient en un seul mot : "Bienveillance" cette qualité qui fait la différence dans les rapports humains. D’abord avec les enfants de la crèche, bien sûr, qu’elle traite comme les siens mais aussi avec ses employés qui ont le sentiment d’appartenir à une grande famille. Bienveillance à l’égard des parents en adoptant une grande transparence dans les informations qu’elle leur donne sur leurs activités à la crèche.  Bienveillance enfin auprès de familles en recherche d’emploi pour faire garder leurs enfants qu’elle accepte ponctuellement lorsque les conditions d’admission le permettent grâce au dispositif Crèche Emploi-Solidarité de Crèches Pour Tous. Et tout ceci se traduit par un bouche-à-oreille efficace qui construit progressivement la notoriété des crèches BabyPop auprès des parents des zones concernées


Une forte dimension sociale caractérise l’activité de Laura Teper qu’elle définit elle-même comme un "savoir-être" faisant partie intégrante de sa personnalité et qui contribue grandement à la satisfaction qu’elle éprouve à diriger et développer les micro-crèches BabyPop.

Développer ? En effet c’est bien de cela dont il s’agit maintenant car le concept de micro-crèche de dix places n’est économiquement viable qu’à partir d’un certain nombre d’unités opérationnelles. Laura estime qu’il faut cinq crèches pour lui permettre de mutualiser certains frais fixes et atteindre une rentabilité acceptable. Toute sa stratégie s’articule autour de cet axe de développement qu’elle poursuit avec détermination,appuyée par le sentiment que ses premiers succès et sa connaissance du terrain rendront la tâche plus aisée.


Les micro-crèches BabyPop : un bel exemple de combinaison gagnante entre entrepreneuriat féminin et besoin social.

BabyPop micro-crèchebabypop slide

Nom de la Société : Oliseal
Adresse : 22bis rue Maurice Berteaux,92700 Colombes
Fondatrice : Laura Teper
Website : www.crechesbabypop.com
Contact e-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Partenaires

FSE_50x123.gifasnieresurseine.gifavise.jpgbnpparibas.jpgbprp.jpgcadif.jpgcaf92_50pixels.jpgcaissedepot.gifcci.jpgcea.pngcg92.JPGcgpme92.gifchekdejeuner.gifclichy.gifcma.gifcolombes.gifemployeurssolidaires.gifgpso.gifhautdebievre.gifidf-active.gifidfa.gifiledefrance.gifinit_france_signat_50x133.gifinit_ile_de_france_signat_50x133.giflatelier.giflevallois_logo_41x50.jpglogo-mont-valerien_140x50.jpglogo_caisse-d-epargne-idf_50x209.gifmacif.gifmeeso.gifneuilly.gifprefectureidf_39x50.gifrepublique_francaise.gifrueil.gifsfr.jpgsiagi.gifsocietegenerale.jpgsuddeseine.gifvilleneuvelagarenne.gif
FacebookTwitterYoutubeFlux RSS


Copyright © 2018 Hauts-de-Seine Initiative
Tous droits réservés. - Powered, designed by AllFizz

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Vous pouvez accepter ou changer les paramètres de votre navigateur. En savoir plus

J'accepte

search